Tribit MaxSound Plus

Après de nombreux casques Bluetooth, je teste à nouveau un une enceinte Bluetooth. Le Tribit MaxSound Plus promet beaucoup de basses à partir d’une petite enceinte. Voyons comment ça sonne en pratique.

Tribit ne nous est plus étranger. Avec le Tribit XSound Go, j’ai toujours tous les services en service lorsque j’écoute de la musique. Les raisons sont simples. Pratique, robuste, bon marché et sonne bien. C’est tout ce dont j’ai besoin au travail.
Maintenant avec le Tribit MaxSound Plus le grand frère du Tribit XSound Go est disponible et j’ai eu la possibilité de le tester chez Tribit. Je fais ça comme d’habitude.

Tribit MaxSound Plus, une enceinte qui vaut vraiment le coup

Tribit MaxSound Plus

Dans l’emballage du Tribit MaxSound Plus se trouve à côté de l’enceinte Bluetooth, auquel une boucle est attachée, un câble de charge Micro-USB, un câble AUX 3,5 mm et un court manuel.

Le Tribit MaxSound Plus ne diffère pas beaucoup du Tribit XSound Go d’un point de vue purement optique et aussi dans une large mesure d’un point de vue technique. Il est plus grand et plus lourd grâce au deuxième radiateur de basses, mais avec 2300 mAh il n’offre que la moitié de la capacité de la batterie.

Le boîtier complet est en plastique noir avec les commandes principales sur le dessus et un trou pour le microphone de l’enceinte. Les touches ont toutes un très bon point de pression et sont clairement marquées.

La grille avant montre les deux haut-parleurs de 40 mm et l’un des deux radiateurs de basses. Un deuxième est monté à l’arrière.

Sous un couvercle, vous trouverez également la prise de charge Micro-USB, la prise AUX-IN et un bouton de réinitialisation pour réinitialiser la liste des appareils Bluetooth.
En bas, quatre petits pieds en caoutchouc sont censés vous empêcher de danser avec de la musique forte, ce qui fonctionne bien.

Grâce à la certification IPX7, le Tribit MaxSound Plus est étanche aux éclaboussures, mais pas à l’eau, comme beaucoup le pensent.

La batterie devrait durer jusqu’à 22 heures, ce que je ne peux malheureusement pas confirmer. Du moins pas si vous écoutez de la musique via Bluetooth à un volume normal et que vous avez activé X-Bass. Au bout de 16 heures, la batterie était vide. Mais j’entendais aussi un peu plus fort parfois, par exemple pendant le sport.

Comme le Tribit MaxSound Plus peut être rechargé jusqu’à 1,5 A, la batterie 2,2 A est à nouveau pleine après un peu plus de 96 minutes.

Entre-temps, la connexion Bluetooth n’est plus un problème. Du moins pas la connexion au smartphone ou à la tablette en tant que telle. Plutôt la portée. Au bout de dix mètres la liaison a du mal à se faire.

Tous les boutons sauf le bouton Lecture n’ont pas de double affectation. Appuyez une fois sur le bouton Lecture pour interrompre ou redémarrer la lecture de la musique. Si un appel arrive, on peut l’accepter par une pression. Appuyez sur plus de 3 secondes pour rejeter l’appel. Sinon, si vous maintenez la touche enfoncée, l’assistant linguistique démarre pendant 3 secondes.

Pour sauter d’un titre vers l’avant, vous devez appuyer deux fois sur la touche de lecture. Pour revenir en arrière d’un titre, vous devez l’appuyer 3 fois.

Plus de données, écoutons le résultat. Dans le vrai sens du terme. Comme toujours, je l’écoute au bureau, dans la salle de sport ou même dans l’immense hall des véhicules lorsque nous y sommes. C’est là que la fosse doit vraiment montrer de quoi elle est faite. Car avec une longueur de 22 mètres, une largeur de plus de 18 mètres et une hauteur de plus de 8 mètres, il faut qu’il y ait beaucoup de puissance derrière cette salle pour qu’elle sonne correctement.

Dans ma playlist spéciale de 120 titres, tout est inclus dans la sélection musicale, de la musique classique au hard rock. Au début, j’écoutais sans X-Bass et le Tribit MaxSound Plus est très agréable au volume normal. En général, on remarque qu’il sonne exactement comme Tribit XSound Go, qui est équipé de manière identique.

Une scène assez large avec une belle résolution et une tridimensionnalité pour ce prix et cette classe d’appareils. Toutes les fréquences ont une bonne base et sont bien perçues. Par conséquent, la basse n’est pas vraiment profonde ou forte à cause du design. Les surfaces des membranes sont tout simplement trop petites pour cela et Tribit ne peut pas surpasser la physique non plus. C’est juste amusant d’écouter de la musique avec Tribit MaxSound Plus.

Malheureusement, il ne peut pas être vraiment fort, ce qui est bon pour le son, car même à des volumes plus élevés, le son ne se déforme que très peu.

Intéressant est le bouton X-Bass du Tribit MaxSound Plus, qui active le deuxième radiateur de basses et devrait “pour un énorme gain de volume”. C’est déjà impressionnant, n’est-ce pas ?

En réalité, ce n’est rien de plus qu’une fonction d’intensité sonore. La fraction le sait peut-être encore pour les anciens magnétophones à cassettes. Avec le bouton Loudness, vous pouvez augmenter artificiellement les basses et les hautes fréquences. Le résultat a été une réponse en fréquence classique sous la forme d’une baignoire. D’où l’expression “caractéristique de la baignoire”. Ainsi, les basses et les aigus sont tirés vers le haut et les médiums restent intacts.

C’est comme ça que ça sonne. Par conséquent, il faut dire qu’il sonne encore très bien à faible et moyen volume. Il y a un certain boom. Au-delà de cela, le bourdonnement dans les basses devient ennuyeux dans les aigus de la réponse en fréquence.

La fonction mains libres est disponible, mais uniquement en cas d’urgence. Ce n’est pas vraiment bon. Tout d’abord, il faut être très près du microphone pour être compris. Rien que cela rend la fonction mains libres presque inutile. Ça n’a pas seulement l’air stupide, parce que je peux décrocher mon téléphone portable directement.

Tribit MaxSound Plus
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *