Bose Wave Music System III

Sinon, mes appareils de test ne déclenchent pas de telles réactions violentes, du moins pas avec mes filles. “Wow, c’est moche”, dit un. “Si c’était celui de grand-père, ça irait quand même”, dit l’autre. Les commentaires concernent le tout nouveau système de musique Bose Wave Music System III de Bose, et ils ont raison : la radio Bose-CD de 750 euros, avec son plastique peint en gris argenté et son écran vert brillant, rappelle les années 80.

En fait, la conception de base remonte à la radio Wave Bose introduite en 1984. Au fil des ans, l’entreprise a pu réduire considérablement ses dimensions massives grâce au développement technique, mais l’aspect de cette époque a été conservé jusqu’à ce jour – ainsi que la technologie audio typique de Bose.

Bose Wave Music System III, une enceinte qui fait radio

Bose Wave Music System III

La particularité des systèmes à ondes est la technologie des guides d’ondes de Bose, qui a donné leur nom aux appareils : des tubes acoustiques calculés avec précision à l’intérieur fournissent une sorte d’amplification naturelle des fréquences graves. Le résultat : bien qu’ils soient petits et en plastique, les lecteurs CD radio de Bose produisent des basses riches, dit-on. Surtout Bose qui dit ça.

Pour les nouveaux propriétaires d’un tel appareil, les instructions de montage claires suggèrent donc d’insérer d’abord le CD de démonstration joint, de régler le volume entre 80 et 85, et de se laisser arroser.

Quand je fais exactement ça, je flanche dès le premier son : Holla, il y a quelque chose qui sort. Par considération pour mes voisins, je refuse quelques dizaines du niveau recommandé de 85. C’est encore assez pour me le prouver : Le truc avec les basses est vraiment vrai. C’est presque incroyable la profondeur et la véhémence avec lesquelles la petite boîte pénètre dans la cave à basse.

Mais c’est exactement la raison pour laquelle de tels CD de démo sont faits : Similaires aux Blu-rays de démo sur les téléviseurs, ils ont été produits pour obtenir la puissance maximale hors du système. Le CD de Bose, par exemple, n’est pas équipé d’enregistrements normaux, mais d’enregistrements réalisés par et pour Bose lui-même.

Et contrairement aux enregistrements conventionnels, ceux-ci sont pressés sur le disque de démonstration sans être comprimés. Le résultat : Au lieu de l’ingénieur du son qui nivelle finement la dynamique, vous entendez toute la gamme dynamique originale des enregistrements. Bose le fait vraiment craquer – avec un orage de basses.

Ce qui serait normal, je l’entends quand j’insère mes propres CDs. C’est un acte inhabituel pour moi. Je n’écoute même plus la musique des CD dans la voiture, où un iPod sert de lecteur. À la maison, un système numérique fournit à la famille la musique du disque dur du réseau. Mais le système Bose n’a que deux modes : radio et CD.

Cependant, les deux ont un son anormalement gras, même si la dynamique du CD de démo n’est pas identique à celle des autres CDs. Certains appellent cela le son typique de Bose, et ils ont raison. D’une certaine manière, tous les appareils que j’ai essayés chez Bose sont similaires : basses puissantes, aigus doux et clairs et médiums un peu négligés. Cela peut être impressionnant. Avec cette radio CD, je suis sûr que je pourrais facilement faire sonner une soirée dansante – ou une garden party, avec laquelle je retournerais mes voisins contre moi.

Mais si vous aimez le son de Bose est une autre question. La musique classique est véhiculée de manière très convaincante par le système, la pop est encore possible, pour la guitare rock elle manque de mordant.

Et ce n’est pas la seule chose qui manque au système Bose : un module W-Lan ou une prise Ethernet me permettrait d’accéder à ma collection musicale sur le réseau domestique. Il me manque aussi un port USB, par exemple pour brancher directement un iPod. De telles connexions ne sont possibles qu’avec une mini-prise analogique.

Bose propose des accessoires qui prétendent combler partiellement ces lacunes, mais c’est cher. L’adaptateur iPod Wave Connect Kit coûte 160 euros et diffère de la station d’accueil iPhone 4 d’Apple, qui coûte 30 euros, en ce sens qu’il contrôle le lecteur Apple par télécommande. L’adaptateur musical Bluetooth de Bose, qui permet la diffusion de musique en continu sans fil à partir d’un téléphone mobile ou d’un ordinateur portable, est tout aussi cher : 160 euros.

Malgré la basse, je suis d’accord avec mes filles : Dans notre foyer de haute technologie, un appareil dont l’innovation la plus importante est l’intégration de la radio numérique (DAB+), mais qui est par ailleurs totalement analogique, est difficile à intégrer. Mais je dois aussi me limiter : nous ne sommes pas normaux. Je suis un nerd professionnel et ma famille est à la merci de ma passion pour la technologie ; nous ne sommes guère représentatifs.

Bose Wave Music System III
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *